Les bienfaits des chiens au sein d'une famille


Au sein même de notre famille

Avec un chien à la maison, nos enfants, en grandissant, sont protégés du risque d'eczéma et d'asthme et sont, de façon générale, moins malades.

On ne vous apprendra rien en vous disant que les enfants et les chiens sont faits pour s'entendre. Les histoires d'amitié entre les enfants et leurs chiens sont légion. Intéressons-nous plutôt aux bienfaits qu'une telle relation peut apporter.

D'après une étude finlandaise, les jeunes enfants vivant plus de 6h par jour avec un toutou sont globalement en meilleure santé et 2 fois moins sujets aux otites que ceux ne vivant pas avec un chien. En effet, le chien protégerait les bébés de certaines infections au niveau des oreilles, d'avoir des problèmes respiratoires ou diverses allergies.
Suivant une étude allemande, grandir auprès d'animaux à poils (chiens, chats mais aussi vaches et chevaux) diminue le risque d'eczéma, d'asthme et d'allergie. Cette étude, menée sur plus de 2500 bébés pendant dix ans, a conclu que dormir en présence de bêtes à poils entre 0 et 3 mois diminuait de près de 80 % le risque de développer de l'asthme à 6 ans. Le contact avec des agents bactériens aurait un effet protecteur sur le système immunitaire.

Les bébés qui jouent avec des chiens qui vivent dehors le plus souvent, bénéficieraient également d'un renforcement de leur système immunitaire.
Les selles de nouveau-nés ont été analysées et dans les celles des bébés vivant avec un chien, la proportion d'Oscillospira et de Ruminococcus était beaucoup plus grande. Ces deux types de bactéries intestinales ne sont pas nocives pour la santé. En effet, elles aident à lutter contre les allergies mais également l'obésité infantile.

Au niveau psychologie, le chien aiderait l'enfant à mieux se responsabiliser : 36% des enfants interrogés pensent avoir un sens des responsabilités plus développé grâce à leur toutou.


Vous êtes parents ou allez le devenir prochainement et vous avez ou voulez un chien ? Voici quelques précautions importantes à prendre avec toutou avant, pendant et après l'arrivé de bébé.


Le chien, un enfant de substitution ?

L'adoption d'un chien demande du temps et de l'énergie. Vous devez faire chaque jour les mêmes choses : lui donner à manger et à boire, s'occuper de son hygiène, jouer avec lui et s'assurer de son bien-être. Presque les mêmes obligations que lorsque vous avez un enfant.

Vous n'avez pas encore d'enfant et vous en rêvez ?
Tout comme dans le film Trésor, un petit bulldog anglais va devenir "l'enfant" de sa maîtresse en mal de maternité. En fait, le processus est le même avec 1 enfant ou 1 chien (à quelques détails près !!!). Au départ on accueille 1 chiot, on l'éduque, on le câline, on s'inquiète etc. Un chien peut tempérer les envies d'enfanter ... Mais ça, c'est surtout un truc de nanas !

Vous avez eu des enfants qui sont désormais grands ?
Votre maison est devenue très très calme depuis que vos enfants ont pris leur envole ! Trop ! Quand les enfants quittent la maison, on se retrouve souvent devant un vide inter-sidéral. Toutou vient alors apaiser cette sensation d'abandon.

Vos enfants sont loin ?
Le chien devient également un moyen de maintenir le lien avec nos enfants partis vivre loin. Prendre des nouvelles de toutou est une bonne excuse pour garder des relations régulières.

Le chien est passé du statut d'animal de compagnie à celui de membre de la famille, d'où cette folle passion pour les chihuahuas, carlins, bouledogues français, yorkshire terriers, cavalier king charles ou jack russells qui n'excèdent pas la taille d'un nouveau-né. Des petits anges qui ne grandiront pas et dont on espère au contraire qu'ils resteront "obéissants, privatisés autour d'exclusives relations, admiratifs, réglés, sans surprise, dépendants, mais sachant remercier le maître". Des peluches miniatures, qui ne posent quasiment jamais les pattes à terre, sont portées comme un sac à main à la manière de Paris Hilton, passent des bras au canapé avant de s'assoupir sous la couette de leurs maîtres.
Notre toutou est devenu un refuge à la fois affectif et psychologique. En 20 ans de carrière, un vétérinaire a vu passer des centaines de chiens transformés en bébés, des faire-valoir, des machines à aimer et des mal élevés. "Les maîtres ne savent plus vivre naturellement avec leurs chiens, ils leurs laissent tout passer".
Résultat : les toutous deviennent possessifs et caractériels. Cela va parfois jusqu'à créer des problèmes dans le couple parce qu'ils interfèrent dans la vie intime.

RETOUR A LA PAGE : LES POUVOIRS EXTRAORDINAIRES DE NOS CHIENS

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Société : la loi et les chiens

Adoption : bien choisir son toutou

Alimentation : les règles de base